Forum sur les plantes et animaux extraordinaires.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis
P'ti Louis
P'ti Louis
avatar

Singe
Messages : 798
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 26
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !   Mar 12 Jan - 22:55

Qu’est ce que c’est ?

La très grande majorité des plantes carnivores pousse en des milieux très pauvres en matières nutritives: le sol délavé des marécages, les rochers perpétuellement humides sur les berges des torrents de montagne, la vase de certains bords d'étang. Même les Nepenthes des forêts tropicales poussent parfois en épiphytes sur de grands arbres ou dans les amas de débris végétaux qui s'amoncellent sur le sol. La lutte pour la survie dans de tels milieux favorise les végétaux qui ont développé des mécanismes nutritifs originaux. Tous ces milieux humides regorgent d'insectes en tous genres, il est donc tout naturel que certaines plantes parviennent à en profiter.
Il faut dans un premier temps attirer la proie. Beaucoup de moyens sont mis en oeuvre, de la couleur vive de certaines urnes (Nepenthes, Sarracenias), à la production de substances sucrées (Nepenthes, Sarracenias, Heliamphora, Dionée...), il faut rajouter certaines odeurs difficilement décelables par un nez humain (Pinguicula, Drosophylum...) et l'aspect humide de nombreuses gouttelettes (Byblis, Drosera, Drosophylum). Nous sommes en droit également de supposer d'autres stratagèmes car nous savons bien peu de choses de la sensibilité et du goût des insectes.
Certains Sarracenia produiraient dans la sécrétion sucrée qui entoure l'entrée de l'urne des substances ayant un effet stupéfiant sur les insectes. Complètement "ivres" ceux-ci trébucheraient plus facilement à l'intérieur du piège.
Enfin une fois capturé l'insecte doit être digéré afin que ses matières azotées puissent être assimilées. Là le plus dur ayant été fait certaines espèces se contentent de laisser agir les bactéries d'attendre que la proie pourrisse (Darlingtonia, Heliamphora...) et que ses tissus se décomposent alors que d'autres sécrètent de vraies enzymes digestives assez semblables d'ailleurs à nos liquides digestifs.
Dans tous les cas ne seront absorbées que les parties internes molles de l'insecte. La carapace restera au fond de l'urne ou sera emportée par le vent, à moins que la feuille responsable de la capture n'ait été déjà remplacée par une nouvelle.

La Carnivorité

Drosera est longtemps qualifié de « plante irritable », comme si elle était agacée par ces nuées d’insectes, et ne les attrapait que pour s’en débarrasser! Cette conception des choses plaisait assez aux philosophes, leur évitait de considérer que ces plantes se nourrissaient d’animaux, et pouvait faire passer ce phénomène de capture comme un accident, ou presque.
Il faudra vraiment la fin du XIX° Siècle pour qu’apparaisse l’idée que cette capture d’insecte devait être profitable à la plante, et participer de sa nutrition!
C’est Charles Darwin, dans son ouvrage « Les plantes insectivores » de 1877, qui est vraiment le premier à oser présenter clairement cette hypothèse... suscitant, dans un premier temps, une levée de bouclier presque générale. La polémique déborde largement de la communauté scientifique, et le débat est surtout philosophique: l’idée qu’un végétal puisse capturer et tuer une vie animale est inadmissible, pour ne pas dire diabolique! Tout au plus veut-on bien admettre que le créateur, dans sa bonté, a laissé à ces faibles plantes ce moyen de se défendre d’insectes importuns.

Darwin google
Actuellement, cette polémique est évidemment dépassée, mais il a quand même fallu les années septante de notre Siècle, le microscope électronique à balayage et les isotopes radioactifs
Mais il faut savoir que le mode de nutrition carnivore reste un appoint, et que la photosynthèse est toujours indispensable.

Des traces de prédécouverte

Si certaines de ces plantes sont connues depuis des siècles, la reconnaissance de la carnivorité est elle assez récente. Du XVIème au XVIIIème siècle de nombreux savants se sont enthousiasmés pour les feuilles remarquables de Drosera:

"Car combien qu'elle soit battue du soleil en été, ses feuilles ne laissent pas pour cela d'être couvertes de rosée et de petites gouttes d'eau: ainsi, au contraire, il semble que tant plus le soleil est chaud, cette humidité s'augmente et s'entretient; tant s'en faut qu'elle diminue."
(J. Dalechamps, Histoire générale des plantes, 1615)

ou du Sarracenia d'Amérique:
"... plus on considère celle-ci, plus on en admire la structure: sa fleur semble être un dais d'étoffe jaune dont les pétales forment les rideaux.; ses feuilles roulées ont l'air de corne d'abondance. Chacune contient environ une pinte d'une eau fraîche, limpide, pure comme la rosée du matin."
(W. Bartram, Voyage en Amérique, 1791 )

Origine et évolution

Les recherches palynologiques (relatives au pollen fossile) n'ont pas à ce jour permis de retrouver de façon certaine l'origine des plantes carnivores. Il est certain toutefois que le phénomène n'a pas une origine unique car il a émergé dans des familles de plantes très éloignées. Les plus anciens grains de pollen fossiles retrouvés datent de l'ère tertiaire.
Certaines théories ont pu fixer à la fin de l'ère secondaire (crétacé) l'apparition de la famille des Droséracées. Il s'agirait d'une plante possédant des poils collants sur lesquels accidentellement se collaient des insectes. Quel intérêt y trouva la plante ? Il est probable qu'au départ la dégradation bactérienne des insectes déposait aux pieds de la plante les produits de leur décomposition qui pouvaient alors être absorbés par les racines. Aujourd'hui les deux espèces de Roridula d'Afrique du Sud sont à ce stade de l'évolution vers la carnivorité.
On ne doute plus aujourd'hui de la faculté de beaucoup de végétaux d'absorber des produits divers par leur feuillage. L'utilisation actuelle d'engrais foliaires, d'insecticides ou d'herbicides systémique en est la confirmation. Pourquoi ne pas supposer qu'une plante capturant les insectes puisse absorber les produits de leur décomposition directement par la surface des feuilles ? Le stade ultime du perfectionnement a été de secréter des enzymes digestives (Drosera, Drosophylum, Pinguicula...).
L'évolution des Sarraceniacées est tout aussi fascinante. On peut même chez les espèces actuelles retrouver les différents stades de l'évolution. Le piège à urne serait l'aboutissement de la fermeture en cornet d'une feuille de type nénuphar.

Chez Heliamphora, les bords de la feuille sont bien visiblement soudés, le cornet se remplit d'eau et tout est mis en oeuvre pour que les insectes glissent dans le fond: cuillère à nectar pour attirer, rebord étroit, glissant, poils dirigés vers le bas pour empêcher la victime de remonter. La digestion est uniquement bactérienne la plante ne produit pas d'enzyme.

Avec Sarracenia purpurea apparaissent les enzymes digestives et le futur couvercle encore en forme de collerette, alors que la soudure devient invisible, remplacée par une aile tout le long du cornet.

Sarracenia flava a un couvercle bien formé puisque la plante secrète ses sucs digestifs, il est préférable que la pluie ne les dilue pas trop. Cette espèce est même capable d'ajuster le niveau du liquide en fonction du nombre d'insectes entassés au fond du piège.

Sarracenia leucophylla a le haut du piège et le couvercle constellés de fenêtres transparentes. L'insecte, rassuré par l'issue qu'il croit apercevoir, s'aventure plus facilement à l'intérieur du piège.

Le couvercle de Sarracenia minor commence à se refermer alors qu'il est parfaitement clos pour Sarracenia psittacina.

Darlingtonia californica, enfin, dispose d'une "moustache" pleine de nectar pour conduire les insectes jusqu'à l'entrée du dôme.



Les Plantes Carnivores dans la société

De tels végétaux ne peuvent être qu'animés d'intentions malignes. Les fantasmes collectifs, alliés à de nombreux et délirants récits "vécus" d'explorateurs du XIXème siècle, ont contribué aux légendes tenaces dont celle du terrible "Arbre mangeur d'hommes de Madagascar".
La littérature et le cinéma sont aussi à l'origine de l'aura de mystère qui entoure ces plantes.

Photos google

Utilisations traditionnelles des Plantes Carnivores

Dans la tradition populaire du Moyen-âge: l’ "eau" des gouttelettes ou des pièges de plantes carnivores a servi à la préparation de nombreuses boissons apéritives ou de philtres d’amour.
On l'utilise en application contre les verrues ou les brûlures dues au soleil, en infusion pour soigner la toux et diverses affections pulmonaires. La plante semble aussi posséder des propriétés antibiotiques expectorantes et diurétiques.
Aujourd'hui on peut encore la trouver sous forme d'extraits ou de teinture, elle entre également dans la composition de nombreux sirops.
Les grassettes sont aussi connues depuis longtemps par les bergers. Si la plante est réputée être un poison pour les moutons, leur faisant gonfler le ventre et "pourrir le foie", il n'empêche que les propriétés cicatrisantes, adoucissantes du mucilage gluant ont été utilisées autant pour l'homme que pour les animaux.
L'acidité du suc a la propriété de faire cailler le lait. Certains fromages scandinaves sont faits avec une variété nordique de Grassette.

Les propriétés symboliques des Plantes Carnivores

Dans leur environnement, les plantes carnivores ont une prédilection pour les sols inondés, tourbières, marécages et eaux stagnantes.
Dans leur métabolisme: l’eau tapisse l’intérieur des pièges de Népenthès, recouvre, sous forme de gouttelettes, les spicules de Drosera.
En France, la Rossolis (Drosera) et les Grassettes (Pinguicula) sont connues depuis une période bien antérieure à la reconnaissance de leur caractère carnivore . Les magiciens et sorciers médiévaux remarquèrent vite l'étrangeté des Drosera. Il virent dans leur faculté de rester parés de mille gouttelettes même en plein soleil, le signe d'une alliance magique entre la plante et l'astre, et peut-être même avec le Diable lui-même. Les alchimistes pensaient donc que la plante contenait l'un des constituants de la pierre philosophale qui transformait le plomb en or.
Cette réputation de plante maléfique n'empécha pas la plante d'être utilisée pour ses propriétés médicinales. La "malfaisance" de la plante alimentait bien des superstitions dans les Charentes et en Sologne.
Cette alliance entre l’eau et le soleil en fait un symbole de puissance physique: les piverts vont s’y frotter le bec pour le durcir. De la puissance physique à la puissance sexuelle, il n’y a qu’un pas, allègrement franchi par la tradition populaire, qui attribue à Drosera d’importantes vertus aphrodisiaques, la nommant « herbe lascive » ou « herbe du rut »! Notez que la plante doit impérativement être cueillie un ...23 Septembre!
On attribue au Drosera de nombreuses autres propriétés magiques, et son importance est grande dans les traités de sorcellerie, dans le centre-Ouest de la France et en Allemagne. Rompre le fer, résister aux venins, dissiper la fièvre, maintenir le troupeau en bonne santé...sont quelques-unes de ses vertus supposées.
Par contre, la plante introduite dans une maison ou une étable était censée provoquer la fièvre.


Source:
http://www.serverhomeobel.com/dsaelens/ebh/Cours/mm/Dros/dros.html
http://encyclo.free.fr/pages/questce.htm
http://dionee.gr.free.fr/bulletin/txt/d_01_e.htm

_________________
Liste
Revenir en haut Aller en bas
Aïdi
Admin Chicoteuse
Admin Chicoteuse
avatar

Messages : 1747
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Dans mon terra

MessageSujet: Re: Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !   Mer 13 Jan - 9:40

ouah, beau boulot! merci beaucoup!
(et la petite boutique des horreurs, j'adore Laughing )

_________________
l'ADMIN VOIT TOUT

Revenir en haut Aller en bas
http://carnimalis.forumactif.org
Louis
P'ti Louis
P'ti Louis
avatar

Singe
Messages : 798
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 26
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !   Mer 13 Jan - 12:44

Merci, j'ai dévérouillé le post, si vous avez des commentaires Wink

PS: j'ai pas vu ce film ...

_________________
Liste
Revenir en haut Aller en bas
carniluglon
Carnimodo
Carnimodo
avatar

Cochon
Messages : 804
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 34
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !   Mer 13 Jan - 15:18

trop mal foutue pour tout lire, mais ça a l'air précis et complet..

_________________
Ne parles que si ce que tu as à dire est plus beau que le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
P'ti Louis
P'ti Louis
avatar

Singe
Messages : 798
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 26
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !   Mer 13 Jan - 15:37

carniluglon a écrit:
trop mal foutue

Toi ou le texte ? Embarassed

_________________
Liste
Revenir en haut Aller en bas
Aïdi
Admin Chicoteuse
Admin Chicoteuse
avatar

Messages : 1747
Date d'inscription : 14/09/2009
Localisation : Dans mon terra

MessageSujet: Re: Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !   Mer 13 Jan - 15:42

Elle Laughing

_________________
l'ADMIN VOIT TOUT

Revenir en haut Aller en bas
http://carnimalis.forumactif.org
carniluglon
Carnimodo
Carnimodo
avatar

Cochon
Messages : 804
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 34
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !   Jeu 14 Jan - 9:45

oui Aïdi, moi!! ggggrrrrr satané temps de chio....e
ça va déjà mieux aujourd'hui, mais bon fais ch... quand même.

_________________
Ne parles que si ce que tu as à dire est plus beau que le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Plits
Graine de Lezard
Graine de Lezard
avatar

Chat
Messages : 64
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 54
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !   Lun 18 Jan - 19:33

j'ai vu ce film il y a bien longtemps, merci pour ce superbe exposé Louis. Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://scorpuspark.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Plantes Carnivores: Qui, Quand, Comment, Pourquoi, Parce que !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet de sauvegarde des especes de plantes carnivores...
» Question à propos du repos hivernal des plantes carnivores
» Comment obtenir des graines ?
» Livres sur les plantes carnivores
» ou trouver des plantes carnivores en Belgique ou aux alentours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carnimalis :: Les plantes :: Questions et remarques générales-
Sauter vers: